La paella d’ Annie

Comme certains de mon entourage s’obstinent à me rappeler que j’ai un blog cuisine quelque part dans la blogosphère et qu’il y a déjà des siècles que je n’y ai plus posté, et comme pour inaugurer la nouvelle version de “Ons Kookboek” – Ô Bonheur – que j’ai depuis peu en ma possession et dans laquelle j’ai patiemment transcrit la recette récoltée à l’époque chez ma copine Madeleine, vu que j’ai promis l’ancienne version de “Ons Kookboek”, dans laquelle elle était “gribouillée”, à mon petit frère (euh … précision : c’est un mec, hein, pas un mioche, la preuve c’est qu’il fait bien 20cm en plus que moi :mrgreen: ) – , j’ai décidé d’essayer la fameuse recette que je vous livre ici (roulements de tambour), après la phrase la plus compliquée que je me suis jamais amusée à écrire : La Paella d’ Annie.

Seule et unique déception pour toi, visiteur potentiel, comme cela arrive de temps en temps, la paella a été mangée avant de sortir l’appareil photo, et comme une photo d’un plat sale (et vide) n’illustre pas parfaitement le goût de cette paella, par ailleurs très facile à faire, nous ferons sans image. Ce qui ne t’empêche pas, oui toi, visiteur gourmand, de m’envoyer ta photo dès que tu auras essayé cette recette qu’il ne faut pas être intelligent pour pouvoir la réussir.

La preuve que la paella elle est bonne c’est que mon alchemist, qui ne mange jamais de restes à son boulot, m’a prié de lui réserver le reste pour son dîner (aux Français, lire : déjeûner) du lendemain.

Il vous faut

  • de huile d’olives
  • des oignons
  • de l’ail
  • 1 bloc de bouillon de poisson
  • du persil
  • du chorizo
  • du poisson (filet de polak, loup de mer, cabillaud, crevettes, moules, scampi, …) – j’ai pris ce que j’avais de surgelé dans mon congélateur
  • quelques brins de safran
  • citron en tranches

Faire chauffer un wok, y verser de l’huile et y faire dorer l’ail et les oignons émincés.

Dans une casserole, diluer le bouillon dans de l’eau bouillante et y rajouter le persil.

Couper le chorizo en petits morceaux et le rajouter dans le wok.

Rajouter le poisson dans la casserole et laisser cuire.

Rajouter le riz et le safran dans le wok, laisser cuire en remuant jusqu’à ce que le riz ait l’aspect de porcelaine.

Verser le contenu du wok dans la casserole et laisser cuire le riz. Éventuellement rajouter un peu d’eau.

Saler et poivrer si nécessaire et décorer avec du citron et quelques moules.

Conclusion : Dans ma version à moi il n’y avait pas de moules car nous n’en raffolons pas et j’ai rajouté un peu de mais à la fin de la cuisson. C’était délicieux/ à refaire.

1 thought on “La paella d’ Annie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.